Balade à l’Académie de Physique

95,00 TVA non applicable selon l’article 293 B du Code Général des Impôts

Dont éco-participation 0,20 € | Livraison comprise


Balade à l’académie de physique est une lampe posée sur la paillasse d’un laboratoire de sciences physiques.

Une lumière par en-dessous pour structurer un coin de la pièce, mettre en valeur un meuble ou souligner une fenêtre.

Vue de l’atelier : un abat-jour en tôle émaillée de bleu est monté en baladeuse grâce à un ancien manche de serpette. Pratique, elle s’accroche ou se pose grâce à sa cage-support en fil d’acier blanc.

1 en stock

Catégories : , Étiquettes : , , , ,

Description

Avec le luminaire balade à l’Académie de physique, nous allons nous plonger dans ce grand mouvement de fondations des Académies en France au XVIIè siècle, il en est une qui voit le jour en Normandie.

L’Académie de physique de Caen

L’Académie de physique de Caen aura eu une existence très courte, dix ans. Dix années, de 1662 à 1672, pendant lesquelles on débâtera, entre autres, de philosophie naturelle. Un lieu où l’on étudie les principes de la nature et de l’Univers. Et cela, avant que le développement des sciences ne fonde de théories.

La philosophie naturelle

A Caen, les questions de philosophie naturelle se posent à André Graindorge et à Pierre-Daniel Huet. L’acquisition des connaissances qui régissent et organisent la nature est au cœur de la réflexion. A la fin du XVIIè siècle, la philosophie naturelle est la science de la nature. Un temps plus tard, vers 1690, le mot physique se fixera dans le sens moderne que nous lui connaissons.
Au XVIIè siècle, la science est en route. Les controverses alimentées par l’Eglise sur la détermination du centre de l’univers comprennent de plus en plus de contradicteurs. A présent, les hommes et les femmes de science veulent puiser leur savoir sur des théories et des démonstrations éprouvées. Ils veulent construire leur discours.

Empirisme et théories

L’astronomie, les descriptions célestes et l’observation des phénomènes qui se produisent au-dessus de nos têtes sont autant de connaissances qui nourrissent les femmes et les hommes depuis des milliers d’années. Et bien que réalisées à l’œil nu, les observations très anciennes du ciel s’appliquaient en agriculture avec une grande précision. Possiblement, l’astronomie des temps très anciens a pu avoir des implications sur la chasse grâce aux prévisions sur la migration des troupeaux. A la période moderne, on voit émerger des personnages comme Kepler. Il soutient la théorie de l’héliocentrisme et établit de façon empirique les trajectoires elliptiques de notre système planétaire. Il s’agit des lois de Kepler.
Plus tard, Isaac Newton, grand scientifique du Siècle des Lumières, découvre les lois de la gravitation. Il fera la démonstration scientifique des lois de Kepler.

Balade à l’Académie de physique et le chemin des Lumières

L’Académie de physique n’aura existé que dix ans. Mais elle est le symbole d’une société où des mouvements s’opèrent en profondeur pour donner à la science le goût de la démonstration. Un temps où l’expérience doit comporter un protocole et où on recherche la récurrence des résultats. Le chemin emprunté est clairement celui du savoir au détriment de celui des croyances.
Dans cette seconde moitié du XVIIè siècle, l’Académie de physique emprunte le chemin d’un courant qui émerge, celui des Lumières.

Informations complémentaires

Poids 5 kg
Dimensions 50 × 50 × 60 cm