Alessandro Volta

115,00 TVA non applicable selon l’article 293 B du Code Général des Impôts

Dont éco-participation 0,20 € | Livraison comprise


Alessandro Volta est un triptyque associant deux lampes et une « pyramide à degrés » en céramique.

C’est une sculpture qui éclaire. Une des ampoules provient de la caverne d’Alibaba d’un sacré bricoleur.

Vu de l’atelier : Un bloc de chêne, un module de diffusion de chaleur en céramique, une lampe.

1 en stock

Description

Alessandro Volta est un génial inventeur de la pile électrique, il  nous emmène, ici, près des marais de Lombardie d’où d’étranges bulles s’observent à la surface des eaux calmes.

Le Siècle des Lumières, des luminaires qui racontent une histoire.

Méthane émoi

Nous sommes lundi 4 novembre 1774, Alessandro Volta sort de son laboratoire de physique de l’Ecole royale de Côme.

Il se presse car il est invité par les Castiglioni, une riche famille lombarde très influente dont certains membres ont été de célèbres prélats. Depuis quelques années, Alessandro Volta a remarqué que les marais produisent des bulles.

Arrivés chez les Castiglioni près du lac Majeur, il se rend sur îlet de Partegora. Au nord de cette toute petite île où l’eau est si calme, tout le monde sait que le marais est « vivant ».

Il fait une promenade en bateau et avec un bâton, en fouillant le fond du marais, Il observe que les bulles se forment à la surface.

Patiemment, il recueille dans ses flacons de verres des échantillons de cette terre boueuse qui repose au fond de l’eau. Quand il voit les bulles remonter de ces fonds, il se doute qu’il se passe là quelque choses qui n’est ni de la sorcellerie ni aucun sortilège maléfique. Depuis des générations, les contes et les légendes s’écrivent dans ces bulles remontant du marais. Alessandro Volta est un scientifique, un pragmatique qui observe, décrit, tente des hypothèses, les vérifie, propose d’autres protocoles, et retente encore et toujours de trouver une explication rationnelle au phénomène observé.

Alessandro Volta éclaire le marais

Après de nombreuses tentatives, produit l’inflammation de la matière récoltée dans ses flacons. C’est donc un gaz inflammable, le méthane, un gaz constitué de carbone et d’hydrogène, elle est la plus simple des combinaisons de carbone. Il comprend que ce gaz est produit par le pourrissement des végétaux qui reposent au fond du marais. Les éléments de ces végétaux se séparent, se recombinent et les molécules de gaz remontent à la surface, parfois, même, en feux follet.

Cette lampe nous raconte une histoire à dormir debout, une histoire de marais embrumés, une histoire de phénomènes inexplicables, une histoire en eaux troubles où tout semble calme. Et une histoire où l’éclairage par les sciences nous en apprend tellement…

Cette lampe continue de nous faire rêver. On a beau savoir que Volta vient de découvrir que le gaz naturel se cache dans les profondeurs des eaux boueuses des marais, il reste que l’atmosphères des marécages, des lacs ou des tourbières nous mènent inlassablement sur les terres impénétrables des légendes et des contes populaires.

Caractéristiques

Poids du luminaire0,720 kg
Référence1118.02 
Lot11/2018 
Type de douilleE27 
Nombre de douilles
CordonEffet soie 
Cordon effet brillantOui 
Puissance max15 Watts
Classe isolationClasse I, luminaire avec une isolation principale reliée à la terre 
Hauteur60 cm
Largeur25 cm
Matériaux utilisésMétal 
Etiquette énergie Horloge de Caron