Amédée-François Frézier

100,00 TVA non applicable selon l’article 293 B du Code Général des Impôts

Amédée François Frézier est un luminaire curieux caché sous les fraises au jardin.

Parce que le printemps revient et que les fraises tiédies par les rayons du soleil sont les plus douces.

Un égouttoir à fruits rouges, disons des fraises, surmonté d’une ampoule. Les raies de lumières se posent sur le bois de la table comme les graines d’une fraise sur sa chaire. Voir plus

 

Description

Amédée-François Frézier

C’est l’histoire de la fraise par un Frézier monté en lampe upcycling et qui sert à décorer sa maison

Il y a longtemps déjà, la fraise des bois pousse sous le couvert des arbres. Elle reçoit peu les rayons du soleil pour éviter de s’y dessécher. C’est un fruit petit et sans sucre. Cette plante aime l’humidité. Sa traduction anglaise Strawberry indique que le paillage est son grand ami. La fraise des bois, c’est la récompense des promeneurs, des arpenteurs de sous-bois. Finis le vent et la châtaigne, place à la douceur et à la fraise.

Un voyage aux Amériques

Jacques Cartier, vers la fin du XVIème siècle ramène un cultivar des Amériques. Elle est très savoureuse et trouve une place dans les rangs des producteurs en Angleterre. Elle y est toujours cultivée aujourd’hui.

Un croisement qui fait mouche

Puis c’est au tour d’Amédée-François Frézier de rapporter du Chili un cultivar différent qui donne de gros fruits blancs. Ce gros fruit croisé avec celui venu de Virginie et quelques autres croisements plus tard donnera nos fraisiers actuels appréciés pour leur gros fruit sucré. C’est alors que la fraise va venir terminer nos repas de printemps. C’est ainsi que dans les cuisines, le sucre va fondre d’envie devant ce fruit plantureux.

Frézier, un nom prédestiné

Mais ce qui est sacrément curieux c’est le nom de famille de ce personnage. En effet, il fait directement référence à la fraise et ce n’est pas un hasard :

Le nom de Frézier est par une coïncidence extraordinaire une déformation du mot « fraise » : Julius de Berry, un de ses ancêtres, avait servi un plat de fraises des bois au roi Charles III le Simple à la fin d’un banquet à Anvers en 916 ; le roi le remercia en l’anoblissant et lui donnant le nom de Fraise, qui se déforma en Frazer après émigration de la famille en Angleterre, puis en Frézier, après son retour en Savoie pour faire souche11,14. Source Wikipedia

Caractéristiques

Poids du luminaire0,285 kg
Référence1018.02 
Lot10/2018 
Type de douilleE14 
Puissance max15 Watts
Classe isolationClasse I, luminaire avec une isolation principale reliée à la terre 
Hauteur9 cm
Largeur16 cm
Matériaux utilisésMétal émaillé 
Longueur16 cm
Nombre de douilles
CordonEffet soie 
Etiquette énergie Frézier